RSS

  • Objets médias et télétravailSelon un sondage Odoxa paru le 18 mars 2020, un quart des Français (25%) a recours au télétravail suite aux mesures de confinement mises en place par le gouvernement Français. Si cette nouvelle forme d’activité professionnelle présente de nombreux avantages elle peut, pour certains, être un exercice difficile. En effet, travailler de chez-soi peut s’avérer comme un obstacle à la productivité, notamment si nous ne disposons pas d’une pièce réservée. Créer un espace de confort pour travailler est primordial et l’Objet Média va permettre de garder ce lien avec vos collaborateur.rice.s.
    Gardez le lien avec l’Objet Média ! 
    Nous vous proposons des petites astuces d’Objets Médias qui seront utiles à vos collaborateur.rice.s pour les aider à s’organiser dans leur journée ; L’ensemble des ces Objets Médias sont proposés par nos adhérents. Vous pouvez consulter la liste ici 
    Une lampe de bureau sans fil.
    Facilement modulable avec l’orientation du bras, vous pourrez l’adapter dans toutes les positions selon vos besoins. Son niveau de luminosité peut également être varié.  télétravail
    Un calendrier de bureau
    Le basique calendrier du bureau à mettre sous notre clavier pour avoir une vision de notre agenda – La prise de notes est ainsi facilitée !
    Casque Réducteur de bruit –Bluetooth
    Besoin de calme ? Certains casques ont une fonction réducteur de bruit afin de s’enfermer dans un cocon de silence un temps et retrouver ainsi la concentration. 
    Chargeur induction en Bambou
    Pour recharger votre téléphone auprès de vous sans pour autant chercher la prise disponible dans une autre pièce ! télétravail      
    Boite à bruit blancs
    Après une journée de travail, détendez-vous en écoutant 10 minutes de bruits blancs et retrouvez une certaine sérénité – Vague, Ruisseau, Pluie et tonnerre, Crépitement de feu… à vous de trouver le bruit qui vous permettra de bloquer les distractions pendant un court instant.  télétravail        
    Organisateur de bureau 
    Porte-Stylos, Vide poche, branchement USB – Cet organisateur qui prend peu de place vous permettra en un rien de temps de créer un espace de bureau organisé !  télétravail        
    Boule anti-stress
    Peu couteux et pratique, la boule anti-stress permettra à vos collaborateur.ice.s de se détendre en cas de coup de stress dans la journée !
  • Donnez du sens à votre communication grâce au marketing sensoriel76 % des décisions d’achat sont prises en magasin[1] ! La raison ? Le marketing sensoriel ! Ambiance sonore, plaisir des yeux, senteur agréable, goût original… Le consommateur est plus réceptif dès lors que ses sens sont mis en éveil. Et parmi eux, le toucher joue un rôle très important. Alors pourquoi ne pas y penser dans vos objets média ?

    Quand toucher rime avec acheter et fidéliser

    Smartphone, tablette, console de jeux, technologie 4D… La science du tactile (ou haptique) a désormais envahi notre quotidien. Le boom des surfaces tactiles a considérablement modifié le comportement du consommateur plaçant le « toucher » au cœur de l’expérience utilisateur. Textures, vibrations, sensations de froid ou de chaleur… la technologie haptique a révolutionné les modes d’interaction avec les objets. Résultat : le marketing sensoriel serait ainsi capable d’améliorer le chiffre d’affaires de 25 %[2] !  

    Quand le marketing sensoriel « touche » plus facilement le consommateur

    Pourquoi miser sur le marketing sensoriel ? Parce que toucher permet de créer une certaine familiarité et un lien direct avec l’objet… et donc la marque. Toucher permet également au consommateur de mieux appréhender la qualité et les fonctions de l’objet. La sensation du consommateur s’exprime ainsi de 2 façons :
    • Par un toucher instrumental dans le but d’obtenir des informations précises sur le produit, notamment sur sa qualité. Par exemple : les produits alimentaires.
    • Par un toucher autotélique afin de propager une sensation de bien-être et de plaisir. Par exemple : la douceur d’un textile.
    Pour cette raison, les formes, les matières et les textures sont très importantes dans le choix d’un objet média car elles vont procurer à l’utilisateur une sensation qui, dans son esprit, sera inévitablement associée à l’image de la marque.  

    Des objets utiles et de qualité par essence

    Bien plus que les 4 autres sens, le toucher véhicule un message porteur de sens qui symbolise la qualité de l’entreprise et de ses services. À condition que votre objet média reste cohérent avec la marque.
    1. La qualité prime sur le toucher
    En tant que porteur d’image, l’objet média se doit avant tout d’être de grande qualité. Certes, l’expérience sensorielle est importante mais si l’objet en lui-même se montre peu esthétique et fragile, l’expérience sera médiocre et néfaste pour votre image. Pensez donc qualité produit en priorité !
    1. N’oubliez pas l’utilité
    Beau, de bonne qualité, agréable au toucher… C’est presque parfait. N’oubliez pas l’essentiel : l’utilité de l’objet publicitaire. Pourquoi ? Parce que c’est ce critère qui favorisera un lien pérenne avec l’utilisateur et évitera ainsi de voir l’objet média finir à la poubelle. Là aussi, l’association avec « l’utilité » de vos services se fera inconsciemment mais naturellement et durablement. Les expériences sensorielles, et haptiques en particulier, sont donc souvent sources d’une valeur sentimentale positive. À quelques jours des fêtes de fin d’année, période idéale de distribution de cadeaux, pensez donc à donner du sens à vos objets média.   [1] Shopper engagement study, Popai ,2012 – http://www.popai.cz/files/publishing/shopper-engagement-study_5165.pdf [2] Source : Dynamique Mag, 2014 – http://www.dynamique-mag.com/article/marketing-sensoriel-service-relation-client-art-maitriser.6086
  • Le calendrier publicitaire : l’Objet Média à prévoir dès l’été !Le calendrier publicitaire bat tous les records en matière de reprise en main, longévité et ROI. A condition de soigner la création et d’être dans les temps.
    Une exposition de 365 jours !
    Un calendrier comme Objet Média, pourquoi pas ? Le calendrier publicitaire est un Objet Média qui présente un temps d’exposition très important et surtout régulier. Votre marque bénéficie d’un an de visibilité … mais seulement si vous êtes le premier à offrir ce type de présent à vos clients ou partenaires : le premier calendrier sera installé sur le bureau ou sur le mur, les autres seront remisés dans un coin du bureau où ils ne serviront pas. Prévoyez donc de remettre votre calendrier personnalisé dès octobre.
    S’y prendre à l’avance
    Il est donc primordial de prévoir du temps pour:
    • Sa création : Une bonne création nécessite des ajustements pour arriver au bon équilibre entre les valeurs que vous voulez mettre en avant (votre société, vos produits ou services) et les informations clés à disposer. Mieux vaut prévoir du temps d’avance pour optimiser cet espace publicitaire. La tendance pour le calendrier publicitaire est à la simplicité. Une création épurée, un message court et précis, l’identification claire de votre marque.
    • Sa fabrication : Le processus de fabrication, de marquage puis de livraison d’un calendrier prend entre 4 à 8 semaines selon le modèle et le fournisseur. Prévoyez ce délai incompressible.
    L’idéal est donc de profiter de l’été pour élaborer votre calendrier (et ne pas dépasser Septembre pour passer commande) afin de profiter pleinement des atouts de votre Objet Média : son utilisation quasi quotidienne par votre client pendant un an et un taux de mémorisation de la marque d’au moins 75%.
  • Les bonnes pratiques d’achat d’un objet médiaQuelles sont les bonnes pratiques à mettre en place avant de se lancer dans l’achat d’un objet média ?
    En amont de l’achat
    • Limiter au maximum les risques liés à la RSE qui peuvent générer une dégradation de l’image de l’entreprise et les coûts induits (restauration de celle-ci, boycott…) qui peuvent être largement supérieurs à la valeur des objets.

    • S’assurer de l’origine des produits (traçabilité fabrication, contrefaçon…)

    • Réfléchir avant l’achat à la durabilité des objets médias et à leur impact tout au long de leur cycle de vie afin de construire une démarche pertinente et d’éviter de créer des objets éphémères.

    • Etre vigilant à la véracité des allégations environnementales (bénéfice environnemental présenté comme associé au produit). Exemple : un stylo en amidon de maïs mais non rechargeable et produit en Asie dans une usine non-certifiée ne présente pas de véritable avantage environnemental.

    • Bien définir les cibles de l’objet média afin de déterminer au mieux le nombre d’objets à commander. Son impact est encore plus puissant lorsqu’on identifie un petit groupe de personnes influentes à qui l’on va offrir un cadeau pertinent et adapté. Il est ainsi possible d’éviter le gaspillage lié à une distribution massive mal ciblé.

    • Privilégier les produits à longue durée de vie, rechargeables et facilement recyclables, en trouvant un équilibre entre ces trois critères.

    • Faire les démarches nécessaires pour se renseigner sur la provenance du produit et la gestion des ressources.

    • Prendre en compte le coût global du produit au regard du bénéfice attendu, c’est-à-dire le prix d’acquisition par rapport à la durée de vie du produit et à la durée de l’impact attendu. Les objets de qualité coûtent plus cher mais leur durée de vie est plus longue et l’impact de communication aussi.

    • Ne pas exiger des délais trop courts afin que le prestataire puisse anticiper les fabrications et pouvoir effectuer un transport par bateau et non par avion.

     

    A noter :  L’objet média est la plupart du temps porteur du logo de l’entreprise et véhicule son identité visuelle. Le non-respect d’exigences sur les conditions sociales, de travail, tout au long du processus de fabrication peut engendrer un risque de réputation et d’image si ces engagements non respectés sont révélés aux ONG ou à la presse. Il faut donc être particulièrement vigilant sur les conditions sociales de fabrication de ces produits.

     
    Au niveau du message à transmettre
    • Concernant le message à imprimer, préférer des informations n’étant pas susceptibles d’évoluer rapidement ou dont l’obsolescence est prévisible (date de salon, de réunion…).

    • Informer les personnes sur les caractéristiques sociales et/ou environnementales du produit lors de sa distribution pour valoriser vitre démarche et donner envie à tous de consommer de façon plus responsable sur le long terme.

  • La Caravane du Tour : quand l’Objet Média est roi[et_pb_section bb_built= »1″ locked= »off »][et_pb_row parent_locked= »off » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat » background_size= »initial »][et_pb_column type= »2_3″][et_pb_text _builder_version= »3.6″ locked= »off » ab_subject= »on » ab_subject_id= »1″ ab_goal= »on » parent_locked= »off » saved_tabs= »all »] Pas de Tour de France sans sa fameuse Caravane ! Depuis la création de la Caravane du Tour en 1930, les marques rivalisent d’imagination pour être visibles, entre animations festives et véhicules customisés dans la plus pure tradition du Tour. Selon une étude*, les objets à gagner représentent la 2eme motivation  du public pour venir sur le tour de France. Aujourd’hui, elle comptabilise environ 170 véhicules défilant sur près de 12 km, 35 minutes d’animation et 18 millions d’objets distribués !   Quelques grands classiques indémodables – casquettes, porte-clés, t-shirts, briquets, bonbons – côtoient d’autres objets toujours plus inventifs  – étiquettes de voyage pour  valise, leds à fixer sur un vélo, etc. Le Tour de France 2019 devrait donc nous réserver de nouvelles surprises pour la plus grande joie de son public. [/et_pb_text][/et_pb_column][et_pb_column type= »1_3″][et_pb_image _builder_version= »3.6″ src= »https://objet-media.fr/wp-content/uploads/2018/06/shutterstock_108711926.jpg » parent_locked= »off » /][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row parent_locked= »off » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat » background_size= »initial »][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text _builder_version= »3.6″ parent_locked= »off »] La Caravane est une opportunité pour les 35 marques d’utiliser les atouts de l’objet média et notamment leur fort potentiel affectif tout en profitant de la visibilité du Tour. Les spectateurs venus en famille (4/5 pers en moyenne) pour collecter les objets voire les collectionner, deviennent alors ambassadeurs des marques. L’engouement du public pour l’objet média  démontre une fois encore son fort impact en termes de mémorisation, notoriété et attachement.   *source : France Bleu, 2017 [/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Musique, photo panoramique, Internet