Eglise Saint-Guénolé — Batz-sur-Mer

Eglise Saint-Guénolé — Batz-sur-Mer

Facebook

L’EGLISE SAINT GUENOLE
DU BOURG DE BATZ

Au cœur du Pays Blanc
dominant l’océan, les dunes et les marais salants
de l’ancienne Isle de Batz,
l’église Saint Guénolé et la Chapelle du Mûrier,
témoins de la foi de nos ancêtres,
vous accueillent
sous leurs voûtes imprégnées de notre histoire.

A leur arrivée à Batz, les premiers moines trouvèrent une Paroisse existante et, à l’emplacement de l’église actuelle, un modeste sanctuaire dédié à Saint Cyr et Sainte Julitte.
Cette église primitive, remontant probablement au VIème siècle, passa alors sous le vocable de Guénolé, en communion avec l’abbaye-mère fondée par le Saint breton de Landevennec.
Les moines édifièrent une nouvelle église au XIIIème siècle dont il reste d’importants vestiges dans le chœur actuel.
Au XVème siècle, entre 1460 et 1470, la nef des fidèles fut complètement rebâtie et agrandie par les soins du « Général » (conseil de fabrique), selon un axe différent de celui de l’ancienne église.
Le chœur, propriété exclusive des moines, devait être rénové à la suite, mais, par manque de ressources on se contenta de raccorder au mieux le chœur existant à la nouvelle nef : ainsi s’explique cette déviation marquée (inclino capite) qui caractérise l’église actuelle.
Cet édifice de style ogival flamboyant, réalisé en granit du pays est classé monument historique.

Gwénolé, tad benniget

Vers l’an 945, Alain Barbetorte, duc de Bretagne, achevait la reconquête de l’Armorique occupée et pillée par les Normands.
Pour marquer se reconnaissance à celui qui, à ses côtés, fut l’âme et l’organisateur de la résistance bretonne, le Duc Alain fit don à Jean, abbé de Landevennec, de l’église et de toute l’île appelée Bath-Wenran (Batz en Guérande), dont les marais salants.

De l’abbaye de Landevennec, fondée au Vème siècle par Gwénolé entre l’Aulne et la rade de Brest, vinrent donc s’établir à Batz les premiers moines.
Ils bâtirent un Prieuré et apportèrent avec eux le culte et des reliques de leur Saint Patron.
Les moines occupèrent le Prieuré jusqu’à la Révolution.

Il y a donc plus de dix siècles que l’église de Batz est dédiée à Saint Guénolé. Né en Armorique de parents venus de Grande-Bretagne, le jeune Guénolé s’initia vite à la vie monastique et avec dix compagnons fonda l’abbaye de Landevennec, dont il fut l’abbé vénéré et attentif pendant près de 50 ans jusqu’à sa mort en 532.

Le Souvenir de Guénolé, père béni (Tad benniget), des moines de Landevennec et de la tradition bretonne, demeure bien vivant au Bourg-de-Batz.

Marie-Annick Nicol